Quantcast

FacebookTwitterGooglePlusFluxRSSInstagramLinkedin

Notre Blog SkyrockWordPressDailymotionYouTubeSnapchatBlued

 
 

 

LE VIVRE ENSEMBLE

«  VERS LE VIVRE ENSEMBLE » 

57710

Le respect d’autrui est l’un des premiers principes que nous devons suivre, pour que la vie en société soit possible. Nous respectons l’autre parce que nous reconnaissons qu’il est un autre nous-même ; nous le considérons comme un égal, en dépit du fait qu’il ne soit pas nous (ou peut-être, précisément, parce qu’il n’est pas nous). Le respect d’autrui se base donc, en premier lieu, sur l’acceptation d’un principe d’égalité entre les hommes. Nous savons également que l’autre a les mêmes droits que nous, et également les mêmes devoirs. Respecter autrui, c’est aussi lui accorder le statut de « personne », au sens où la notion de « personne » est à la fois de nature juridique et morale : sujet de droit, la « personne » est également considérée comme douée de conscience et de raison. Libre et responsable, elle est capable de se reconnaître comme l’acteur et le sujet de ses actes et de ses décisions. Dans ce cadre, le respect de la personne semble être universellement admis.

Respecter l’autre, c’est lui accorder de la considération, être bienveillant avec lui, en préservant sa vie, sur le plan physique, intellectuel ou spirituel, avec ses forces et ses faiblesses, en tenant compte de sa personnalité (ses gouts, son mode de vie, son caractère). C’est aussi lui accorder sa liberté, en lui permettant de s'exprimer, l’écouter. C'est laisser chacun exprimer son opinion. C'est prendre en compte la parole de l'autre. Nous pouvons tous avoir quelque chose de bon à dire, quelque chose d'utile ou d'agréable à communiquer.

Chacun de nous aime être respecté et accepté, sans être jugés, ni insultés ou pointés du doigt, ni moqueries, sans être regardé de travers, sans être rejeté, rabaissé ni dénigré par autrui ou par la société. Chacun d’entre nous doit être considéré comme un être humain, une personne valable. Chacun de nous a le besoin de se sentir utiles et reconnus par nos valeurs. Aucun de nous ne veut être malmené, humilié. Nous voulons tous être aimés, appréciés, traités avec bienveillance.

Critiquer autrui, c'est souvent lui attribuer les défauts ou les qualités que nous n'osons pas reconnaître en nous. Que se passe-t-il lorsque celui que nous considérons comme une personne, parce qu’il est un être humain, ne remplit pas les conditions qui font d’elle, justement, une « personne » ? Doit-on respecter celui qui ne nous respecte pas ?

Nous sommes tous semblables. Ce que chacun de nous fait à un autre, chacun de nous peut le subir d'un autre. Donc si chacun de nous aime et respecte l'autre, alors chacun de nous pourra être aimé et respecté par l'autre.

 

Comment pouvons nous vivre ensemble?

Apprenons à mieux vivre ensemble dans la diversité

Réfléchissons en premier à toutes ces questions :

Peut-on vivre seul ? Est-on toujours obligé de respecter les autres ? Doit-on toujours être d’accord avec les autres ? Sommes-nous tous égaux ?

Prenons 5 personnes .... Un handicapé, un homosexuel, un SDF, une personne qui a le sida, une personne d'origine africaine, prenons toutes ces personnes et mélangeons les ensemble dans un seul groupe, peuvent-ils vivre ensemble malgré leurs differences???.... Ensuite mettons ce groupe de personnes avec des hétéros, des catholiques, des européens, des riches, par exemple ..... Y a-t-il un moyen que toutes ces personnes puissent vivre ensemble en un seul groupe, en non séparément ? Peuvent-ils vivre ensemble en communauté, sans préjugés, sans jugements, et sans differences?????

Sommes-nous vraiment tous différents ????

En théorie NON !! Car n’oublions jamais une chose essentielle !!! Toutes les personnes vivant sur cette planète, quelles que soient leur origine, leur appartenance, leur orientation, leur sexe, leur age, leur religion etc …. Sont tous pareils, ils sont avant tout, tous des êtres humains.

En pratique, le « vivre ensemble » est beaucoup plus délicat, mais si chacun y met du sien, un monde meilleur sans discriminations peut alors exister

Selon la loi, les différences d'âge, de sexe, d'origine, d'orientation sexuelle ou le handicap ne doivent pas faire l'objet d'une discrimination dans la considération ou le traitement.

Vivrecouleur12

Les discriminations sont des injustices qui nuisent au «vivre ensemble». Elles touchent un grand nombre d’Européens, notamment les populations des quartiers en difficulté, et cela, particulièrement dans l’accès à l’emploi, au logement, à l’éducation, à la formation, à la santé, aux loisirs, etc.

La lutte contre les discriminations et pour l'égalité est notre priorité. Si les discriminations sont difficiles à objectiver d'un point de vue quantitatif, il reste possible de les appréhender en écoutant ceux qui les subissent.
Même si les discriminations sont punies par la loi, c'est par la société que les habitudes changeront

« Ces préjugés, on les rencontre en permanence dans la vie quotidienne, pire, on les porte en nous, même quand on est conscient et actif sur ces questions. »

Différentes enquêtes réalisées ces dernières années, font apparaître différents types de discriminations, pouvant se cumuler, dans des domaines comme l'emploi, le logement, les services publics, l'accès aux droits, l'éducation, l'orientation professionnelle, la culture ou encore les loisirs. Les principales discriminations se font sur la base du lieu de résidence, de l'origine ethnique dont la couleur de peau, du sexe, de l'âge, de l'origine sociale, de la condition de santé et du handicap, de l'orientation sexuelle, des modes de vie.

Le vivre ensemble, sujet crucial parce qui est mis à mal depuis des années. Le chômage et la délinquance restent encore les points noirs en France.

 

On constate aussi que 88% des Français sont préoccupés par les discriminations.

La lutte contre ces discriminations qui heurtent globalement l’opinion, passe par l’Etat qui doit agir dans le secteur de l’emploi, du logement et de l’école, à travers son rôle éducatif et lieu propice pour combattre les préjugés.

La lutte contre les discriminations est un combat pour la justice et pour le respect du droit et non la défense de telle ou telle communauté. Le code pénal ne dit pas autre chose pour qui la discrimination constitue un délit assorti de sanctions. Ce serait toutefois un leurre de considérer la lutte contre les discriminations comme une seule affaire de la justice. Parce que le renforcement de la protection juridique ne suffit pas à enrayer le phénomène. Et parce que les discriminations interrogent une conception du vivre ensemble et un modèle de société.

Un projet de vivre ensemble ne peut se développer dans une société qui tolère les discriminations. Le respect de l’autre est au centre du projet commun. La lutte contre toutes les formes de discriminations ne doit pas être considérée comme un simple positionnement éthique. C’est un enjeu collectif essentiel, une nécessité absolue du vivre ensemble.

La discrimination a pour effet de traiter une personne ou une catégorie de personnes de manière moins favorable qu’une autre ne l’est, ne l’a été ou ne le serait dans une situation comparable. Cette pratique, condamnée par la loi, constitue un délit.

Pourtant, à chaque étape de la vie, et notamment de la vie professionnelle, tout individu peut être confronté à de la discrimination

Depuis plusieurs années, les pratiques discriminatoires, bien qu’illégales, sont extrêmement répandues et socialement admises.

Les discriminations s'inscrivent dans un processus insidieux qui s'ajoute aux phénomènes d'exclusions sociale et territoriale

 

Comment faire disparaître ces situations discriminatoires, vécues au quotidien par tant de personnes à l'école, au travail, dans la rue ? Comment concilier nos aspirations individuelles et la vie en société ? Qu’est-ce qui nous rapproche et qu’est-ce qui fera nous sentir égaux dans la société tout en cultivant nos différences ?

Notre objectif principal est de nous éduquer ensemble à la diversité, en sensibilisant à la lutte contre toutes les formes de discrimination, qu’elles soient de genre, sociales ou culturelles.

La diversité est trop souvent réduite, dans les discours politiques, aux citoyens venus d'ailleurs. Il n'en est rien. Le peuple français s'est constitué, depuis des millénaires, par des couches ethniques successives venues des quatre coins de la planète, qui ont fait souche et fertilisé la culture nationale. Il n'y a pas de minorités, il n'y a qu'un peuple français aux multiples facettes, uni dans sa pluralité.

La diversité est au coeur de la démocratie. Les lois républicaines établissent l’égalité absolue de tous les citoyens. Il ne peut y avoir plusieurs catégories, plusieurs qualités de citoyens

Il ne peut y avoir de reconnaissance concrète de la diversité, de pratique réelle de l'égalité, de lutte efficace contre les discriminations que par un changement radical des politiques publiques. L'égalité et la diversité, formellement reconnues comme idéaux républicains, sont sans cesse reniées, ignorées, malmenées. Les citoyens attendent des actes et non des paroles démagogiques sans lendemain de la part des politiques. Leur jugement se forge dans les injustices qu'ils subissent dans leur existence quotidienne.

La diversité culturelle concoure à améliorer le monde, c’est la raison majeure de sa préservation. Définie comme une pluralité de connaissance, de sagesse et de dynamisme, elle nourrit une ouverture à l’autre.

La pratique de la diversité doit s’appuyer sur la réciprocité dans l’échange, sur le respect des convictions et des identités. Elle contribue ainsi à une meilleure autonomie de chacun, une meilleure connaissance de soi.

« On sait bien que tout ça, ce n’est pas forcément du racisme, de l’homophobie, etc…. ce sont des préjugés, des représentations derrière lesquels on se protège par ignorance. C’est contre cela qu’il faut se battre, dénoncer, agir. »

L’outil, pour en arriver là, c’est la parole, c’est l’expression. C’est par des formes d’expression différentes qu’on se rend compte de la réalité de la vie de chacun et qu’on combat ces préjugés et l’ignorance. La parole permet à des gens exclus de reprendre pied. La parole mais également l’écrit comme par exemple avec des ateliers d’écriture, des poèmes, des témoignages etc …. Beaucoup passe par l’émotion pour nous transmettre leur savoir et leur parcours. La rencontre des autres, le plaisir de l’échange, ainsi que l’expression sont les ingrédients d’un attachement.

Au-delà de la rencontre, l’espace public est aussi un lieu de convivialité, de tolérance et de découvertes.

Se connaître mutuellement et s’enrichir de nos cultures, favoriser les rencontres entre toutes et tous et renforcer la culture de l’échange sont à la base d’une politique de la diversité

Il nous faut reconnaître la diversité des identités au sens large, qu’elles qualifient des provenances géographiques (une nationalité, une région, un territoire, un quartier,...), des origines sociales, des pratiques linguistiques, des expressions artistiques ou plus largement des affinités entre personnes qui partagent des mêmes modes de pensée ou de vie.

Cp ta2011 2012

Vivre ensemble, cela passe inévitablement par du dialogue et de l’écoute, Vivre ensemble ne se fait pas sans conflits. Il faut aussi permettre la confrontation d’opinions

L’harmonie entre les êtres humains implique des échanges de savoirs et de connaissances, de la transmission entre groupes.

Il s’agit en particulier de transmettre des valeurs et des principes comme le respect, le partage, l’égalité, la tolérance, la démocratie, la justice sociale ou encore l’intérêt général. L’éducation permet les acquisitions morales, intellectuelles, culturelles indispensables pour prendre part à la société.

Comprendre et faire comprendre le monde aujourd’hui, c’est pouvoir relier les enjeux entre eux.

La solidarité des peuples passe par une meilleure connaissance et une meilleure compréhension, source d’enrichissement mutuel

 

La politique oui doit changer, mais pas uniquement !!! Nous devons arrêter de compter uniquement sur la politique pour faire progresser l'humanité de chacun de nous ... C'est en priorité à la société, à l'etre humain au sens propre du terme, grace à l'effort de tout le monde sans exception, qui doivent évoluer pour faire avancer les mentalités et réduire les préjugés !!

Nous devons ensemble briser et arrêter tout cela, pour vivre ensemble, solidairement, et en toute égalité,

 

FAISONS ENSEMBLE UN MONDE MEILLEUR SANS DISCRIMINATIONS !!

__________________________________________________________________________________________________________________________________

PageRank Actuel

https://annuaire.laposte.fr/associations/equality-52445471700025/

contenu de la page

 

 CopyrightFrance.com