Quantcast

FacebookTwitterGooglePlusFluxRSSInstagramLinkedin

Notre Blog SkyrockWordPressDailymotionYouTubeSnapchatBlued

ANTISEMITISME

COMBAT CONTRE L'ANTISEMITISME

 

L’antisémitisme (originellement écrit anti-sémitisme) est le nom donné de nos jours à la discrimination et à l'hostilité manifestées à l'encontre des Juifs. Il s'agit donc d'une forme de racisme.

L'antisémitisme ne doit pas être confondu avec l'antijudaïsme et l'antisionisme.

Les manifestations de l'antisémitisme peuvent aller de la haine personnelle à des persécutions populaires et violentes ou idéologiques et institutionnalisées.

L'antisémitisme se manifeste de différentes façons :

  • L'hostilité, voire la haine, à l'égard des Juifs, pouvant aller jusqu'à l'assassinat de personnes juives ou considérées comme telles

  • Le dédain vis-à-vis des caractéristiques physiques et morales attribuées aux Juifs

  • Le rejet ou l'accusation des Juifs comme tels, ceci indépendamment de leur situation ou de leur action.

 

En 2015, une fois de plus, les Juifs, qui représentent moins de 1% de la population totale, sont la cible à eux seuls de 40% des actes racistes commis en France et de 49% des violences racistes aux personnes.
En France, en 2015, en moyenne, 2 actes antisémites sont recensés par la police chaque jour.

Nous comptons à ce jour, environ 550 000 juifs vivant en France.

Le judaïsme est la quatrième religion de France, derrière le catholicisme, l'islam et le protestantisme.

On compte 300 synagogues et oratoires en France.

 

La communauté juive française fut constituée par des vagues d'immigration successives et par leurs descendants

Pendant la deuxième guerre mondiale, 76.000 juifs ont été déportés de France. Au total, 80.000 à 90.000 juifs français d'origine et immigrés ont péri entre 1940 et 1944. Aussi, à la fin de la deuxième guerre mondiale, on estime à environ 180.000 à 200.000 le nombre de juifs en France.

Dès 1945, l'immigration juive reprend : pendant la première décennie après la guerre, arrivent des rescapés des camps de concentration et des personnes dites "déplacées" qui fuient l'Europe orientale et centrale où leurs communautés ont été détruites et où les communistes ont pris le pouvoir.

Entre 1955 et 1965, on assiste à l'arrivée massive des juifs d'Afrique du Nord à la suite de la décolonisation de la Tunisie, du Maroc et de l'Algérie. De plus, après la création d'Israël (1948) et après l'expédition israélo-franco-britannique de Suez (1956) arrivent de nombreux juifs d'Égypte.

Pendant cette décennie (1955-1965), la France a été le principal pays d'accueil des immigrants juifs de la diaspora. Sa population juive a doublé, passant à environ 500.000 personnes.

L'immigration juive se poursuit encore, mais à un rythme moins accéléré, jusqu'en 1974-75. Depuis, elle est freinée par les mesures législatives s'efforçant de limiter toute immigration étrangère en France ainsi que par les départs vers Israël (alyah). Cela a des conséquences sur le développement de la communauté juive française, qui se maintient au niveau d'environ 530.000 à 550.000 personnes. Grâce aux naturalisations et à l’acquisition de la nationalité par le droit du sol, au moins 95% des juifs de France sont aujourd'hui des citoyens français.

__________________________________________________________________________________________________________________________________

PageRank Actuel

https://annuaire.laposte.fr/associations/equality-52445471700025/

<a href= »http://www.guide-gay.com » title="Guide Gay" target= »_blank »>Guide Gay</a>

Google+

Annuaire Tchat

Annuaire Association

Annuaire Webradio

Annuaire pour webmaster - Tchat

Annuaire liens durs - Rencontres

Referencement gratuit - formation java j2ee lyon - avis sur archos - activité pour enfants
visitez maupiti l authentique - photographe mariage toulouse - chien de terre neuve - tchatche

 

 CopyrightFrance.com