Quantcast

FacebookTwitterGooglePlusFluxRSSInstagramLinkedin

Notre Blog SkyrockWordPressDailymotionYouTubeSnapchatBlued

 
 

 

SUICIDE EN FRANCE - ETAT LIEUX

LE SUICIDE - EN DETAILS

 

CHAPITRE 1 - LE SUICIDE EN DEFINITION

Le suicide (du latin sui, « soi » et cidium, « acte de tuer ») est l’acte délibéré de mettre fin à sa propre vie. Dans le domaine médical, il est parfois question d’autolyse (du grec αὐτο- / auto- « soi-même » et λύσις / lúsis « destruction »).

Selon une définition moderne qui ne préjuge pas des intentions de la personne et ne juge pas son acte, le suicide est « l’acte qui a pour effet la mort d’une personne et dont l’intention est soit d’en finir avec la vie, soit de produire un nouvel état de choses (comme le soulagement de la douleur), dont le sujet pense qu’il ne peut être atteint qu’au moyen de la mort ou qu’il conduira à la mort ».

Le suicide est un acte complexe qui ne peut être approché à l'aide d'une seule et unique discipline. Lorsqu'il est question de suicide, il est nécessaire de faire appel à plusieurs domaines, tels que la médecine, la psychopathologie, la sociologie, l'anthropologie, la philosophie, la théologie ou même l'histoire.

 

Distinctions

Pour considérer qu'on est en présence d’un suicide, la mort doit être l’intention de l’acte et non simplement une de ses conséquences. Un attentat-suicide, par exemple, sera considéré comme relevant plus d’une action terroriste ou d'une forme de martyre, selon la personne qui parle, que du suicide.

 

Définitions notables

 Suicide : acte de mettre fin à sa propre vie.

 Suicidé : personne décédée par suicide.

 Suicidant : personne qui s'est manifestée par un comportement auto-agressif à finalité plus ou moins autolytique.

 Tentative de suicide : acte auto-agressif destiné à mettre fin à sa vie auquel le sujet survit, abrégé en TS.

 Idéation suicidaire : idée que se fait un individu selon laquelle le suicide pourrait constituer une solution à la situation dans laquelle il se trouve et qu'il juge insupportable ou bien à la douleur morale et à la détresse qu'il éprouve.

 Crise suicidaire : état au cours duquel l'idéation suicidaire devient envahissante.

 Suicidaire : « celui qui, sans réaliser un geste directement auto-agressif, multiplie par ses comportements (refus de soins), les situations de risque où parfois sa vie, en tout cas sa santé, peut être mise en jeu ».

 Équivalent suicidaire : ce terme recouvre différentes situations : certains refus de soins au cours de maladies graves, certains accidents, ou prises de risques extrêmes, etc.

 

CHAPITRE 2 : LE SUICIDE EN FRANCE - ETAT DES LIEUX

 

Un suicide toutes les 50 minutes

Environ 160 000 tentatives par an

Plus de 10 000 morts chaque année

60 % des personnes ayant fait une tentative de suicide répètent leur geste

 

Chiffres en France en 2008

En 2008, 10 353 décès par suicide ont été enregistrés en France métropolitaine.

Les suicides sont aux trois quarts masculins. Le taux de suicide a baissé de 20 % en 25

ans, mais il a diminué trois fois moins vite que l’ensemble des morts violentes. En

outre, depuis 2000, il augmente pour les 45-54 ans, notamment pour les hommes.

 

Pour les 25-34 ans, les suicides constituent la première cause de mortalité pour les

hommes et la deuxième pour les femmes, derrière les tumeurs. Le taux de suicide

augmente avec l’âge, plus fortement pour les hommes que pour les femmes.

Le nombre de suicide atteint un pic pour les 45-54 ans pour diminuer pour ls après 55 ans.

 

Si le nombre relatifs des suicides des personnes âgées de plus 85 ans est moins élevé par rapport à l'ensemble des suicides, c'est pour cette tranche d'âge que l'on oberve les taux de decès les plus élévés (en 2006, 39.7 pour 100 000) deux fois supérieur à la tranche d'âge 25-44 ans).

Le principal mode de suicide est la pendaison pour les hommes et la prise de médicaments pour les femmes.

Les séparations de couple sont des situations associées à une surmortalité.

Les disparités régionales de mortalité par suicide sont marquées : les régions de l’Ouest

et dans une moindre mesure du Nord et du Centre sont nettement au-dessus de la

moyenne nationale. Au sein de l’Europe de l’Ouest, la France présente les taux de

décès par suicide les plus élevés après la Finlande.

 

Le suicide constitue donc un réel problème de santé publique, tant par les pertes en vies humaines qu'il provoque, que par les problèmes psychologiques et sociaux dont il témoigne.

Ces statistiques de mortalité ne sont toutefois pas exemptées de biais et conduisent probablement à une sous-estimation du nombre de décès par suicide (par exemple, du fait d'un défaut de déclaration par les instituts médico-légaux ou de l'existence de " suicides cachés " inscrits dans d'autres rubriques de décès comme les accidents ou les intoxications...).

 

ANNEE

- de 14 ans

15/24

25/34

35/44

45/54

55/64

65/74

75/84

85 et +

TOTAL

Mortalité

1999

30

604

1428

2000

1983

1225

1337

1065

578

10250

537 459

2000

43

607

1379

2221

2138

1217

1416

1168

648

10837

530 850

2001

35

569

1335

2156

2128

1263

1281

1109

564

10440

531 072

2002

37

592

1343

2196

2162

1377

1261

1113

554

10632

535 140

2003

32

636

1318

2161

2377

1335

1259

1213

525

10856

552 335

2004

20

621

1218

2157

2472

1430

1188

1210

481

10797

509 408

2005

29

567

1185

2008

2342

1511

1267

1297

501

10707

527 516

2006

30

522

1142

1974

2295

1525

1212

1224

499

10423

515 952

2007

22

511

1047

1905

2258

1536

1072

1231

545

10127

520 535

2008

26

530

1054

1892

2249

1677

1118

1234

573

10353

530 643

2009

37

522

1036

1905

2246

1790

1114

1194

620

10464

535366

 

La situation

Chaque année, plus de 10000 personnes se suicident en France ; ce qui représente un suicide toutes les 50 minutes. Encore ces chiffres sont-ils sous-estimés d'environ 20% selon un rapport du Haut Comité de la Santé Publique.

Le nombre de décès par suicide, après avoir connu une augmentation importante, baisse régulièrement depuis 1993. En France, le suicide fait deux fois plus de morts que la route.

On dénombre entre 160 et 180 000 tentatives de suicide par an ; soit plus de 15 fois le nombre de suicidés.

Le nombre de décès par suicide est sous-estimé du fait d'un défaut de déclaration ou de l'existence de suicides "cachés", inscrits dans d'autres rubriques de décès comme les intoxications ou les accidents.

Le nombre de tentatives de suicide est lui aussi sous-estimé dans la mesure où la comptabilisation se fait par l'activité des urgences hospitalières et que toutes les tentatives ne font pas l'objet d'une hospitalisation.

Il existe enfin peu d'enquêtes d'opinion de la population française sur le suicide hormis le baromètre "santé-jeunes" du CFES (Centre Français d'Education pour la Santé) et les enquêtes de l'UNPS (Union Nationale pour la Prévention du Suicide) effectuées par la SOFRES (2000 : "Les Français et le suicide" ; 2001 : " Les élus et le suicide").  L’INSERM produit et publie la statistique des causes de décès en France. Les dernières données analysées sont celles de l’année 2002.

 

Les explications possibles

Le suicide apparaît souvent corrélé avec un autre phénomène majeur de notre société : l'alcoolisme, sans que pour autant on puisse en conclure que l'un soit la cause de l'autre ou inversement. Aujourd'hui, cette tendance semble moins probante, mais la corrélation est étroite avec le chômage, la précarité, la pression professionnelle et le relâchement des liens familiaux et sociaux.

On peut un jour être tenté par la mort, face à des difficultés qui nous dépassent.

"On se suicide parce qu'il est quelquefois plus difficile de vivre que de mourir, parce qu'une immense détresse intérieure trouve son issue dans la fuite d'un environnement devenu intolérable."

Le suicide reste, à bien des égards et dans tous les milieux, un sujet tabou dans notre société. Mais il est intéressant de constater que, d'après l'enquête de la SOFRES sur les français et le suicide, 70% de la population et 90% des adolescents souhaitent que l'on parle du suicide.

Ce désir de parole incite à penser que prévenir le suicide est possible, d'autant plus que près des 3/4 des suicidants ont montré des signes d'alerte plus ou moins perceptibles. Ces signes sont autant d'indicateurs de tentatives de suicide potentielles. Savoir les reconnaître peut aider à sauver des vies.

Le suicide est un problème majeur de santé publique, révélateur du mal être social. Depuis 1999, un plan national de prévention du suicide a été lancé par Bernard Kouchner, alors Ministre de la Santé. Onze Observatoires Régionaux de la Santé (ORS) ont lancé un plan de prévention. La mobilisation des pouvoirs publics, des professionnels et des bénévoles semblent commencer à porter leurs fruits puisque l’on constate une baisse des décès par suicide. Cependant, la prévention du suicide reste le parent pauvre de la santé publique.

 

Hausse du nombre de suicide en prison en 2009

Le nombre des suicides en prison est en augmentation : 115 ont été dénombrés en 2009, contre 109 en 2008, a annoncé lundi 18 janvier la ministre de la justice, Michèle Alliot-Marie. Ces chiffres, qu'elle a qualifiés de "dramatiques", englobent désormais les détenus décédés à l'hôpital des suites des blessures consécutives à leur geste. Si l'on inclut les personnes en semi-liberté, en permission de sortie, en hospitalisation ou sous bracelet électronique, 122 suicides ont été recensés en 2009, contre 115 en 2008.

Selon une étude de l'Institut national d'études démographiques publiée à la mi-décembre, la France détient le taux de suicides en prison le plus élevé de l'Europe des Quinze, en chiffres absolus et relatifs (20 suicides pour 10 000 détenus, moyenne annuelle entre 2002 et 2006). Vendredi, Michèle Alliot-Marie avait affirmé sur France Info que "les suicides dans les prisons sont des drames humains, ce ne sont en rien des secrets d'Etat (...), en revanche nous avons à agir". Rappelant que des mesures avaient été mises en œuvre l'été dernier, la ministre a admis qu'elles étaient "encore insuffisantes", mais semblaient néanmoins "commencer à porter leurs fruits".

Date de dernière mise à jour : 19/07/2012

__________________________________________________________________________________________________________________________________

PageRank Actuel

https://annuaire.laposte.fr/associations/equality-52445471700025/

contenu de la page

 

 CopyrightFrance.com