Quantcast

FacebookTwitterGooglePlusFluxRSSInstagramLinkedin

Notre Blog SkyrockWordPressDailymotionYouTubeSnapchatBlued

COMBATTRE LA MISERE

LUTTE CONTRE LA MISERE ET LA PAUVRETE

UN DES PRIORITES DE NOTRE ASSOCIATION

Mise à jour le 01 septembre 2016

 

SOMMAIRE :

- PAUVRETE DANS LE MONDE (EN CHIFFRES)

- PAUVRETE EN FRANCE (EN CHIFFRES)

- PROFILS DES PAUVRES EN FRANCE

- LE COMBAT DE NOTRE ASSOCIATION CONTRE LA PAUVRETE

- QUELQUES PAROLES POUR FINIR

 

La pauvreté dans le monde – Chiffres 2015

Plus d’un milliard d’êtres humains vivent avec moins d’un dollar par jour.

2,8 milliards de personnes, soit près de la moitié de la population mondiale, vivent avec moins de 2 dollars par jour

448 millions d’enfants souffrent d’insuffisance pondérale

20% de la population mondiale détient 90% des richesses 

Un enfant sur cinq n’a pas accès à l’éducation primaire.

80% des réfugiés sont des femmes et des enfants

Les femmes gagnent 25% de moins que les hommes à compétence égale

76 millions d’adultes sont analphabètes, dont deux-tiers sont des femmes.

Chaque jour, 30 000 enfants de moins de cinq ans meurent de maladies qui auraient pu être évitées 

Dans les pays en développement, plus d’un enfant sur dix n’atteindra pas l’âge de cinq ans

Plus de 500 000 femmes meurent chaque année durant leur grossesse ou en couche. 

Aujourd’hui, 42 millions de personnes vivent avec le virus du SIDA, dont 39 millions dans des pays en développement. 

Le VIH/sida est la principale cause de décès en Afrique Subsaharienne

A l’horizon 2020, certains pays africains pourraient perdre plus d’un quart de leur population active à cause du SIDA.

Plus d’un milliard de personnes n’ont pas accès à de l’eau salubre.

En Afrique subsaharienne, près de la moitié de la population n’a pas accès à l’eau potable.

2.4 milliards de personnes sont privées d’installations sanitaires satisfaisantes

En Afrique sub-saharienne, une personne sur trois souffre de faim chronique.

 

 

La Misere En France – Chiffres 2016

Être pauvre c'est manquer de tout ce qui est indispensable au soutien normal et fluide de la vie.

- D'un toit, tout en bas de l'échelle, même en ayant une activité régulière et salariée.

Être pauvre c’est quoi ? Dans notre société actuelle, la pauvreté est partout, elle est parfois sous nos yeux, parfois cachée, parfois dérangeante, parfois elle nous attriste. Pourtant en 2016, il serait temps que nous la regardions cette pauvreté. Chacun est pauvre à sa manière, pauvre en amour, pauvre en argent, pauvre en liberté…

« Moi je suis pauvre. Je vais vous définir ma pauvreté. Ce qu’est pour moi la pauvreté. C’est quand je dois aller à l’école mais que je ne peux pas y aller. Quand je dois manger mais que je ne peux pas. Quand ma femme et mes enfants souffrent. Je n’ai pas le niveau intellectuel suffisant pour nous sortir de cette situation. Ni moi, ni les miens. Là, je me sens vraiment pauvre. Physiquement pauvre, mentalement pauvre », témoignage du  film « Human » réalisé par Yann Arthus Bertrand.

Sont considérés comme pauvres entre 4,9 et 8,5 millions de personnes en France

D’après l’Insee, une personne est considérée comme pauvre, lorsque son niveau de vie est inférieur à 60% du niveau de vie moyen de la population. Ces 8,5 millions de personnes correspondent à 14% de la population.

 

En 4 ans, environ 800 000 personnes se sont ajoutées aux habitants vivant sous le seuil de pauvreté

Ce chiffre creuse un écart entre la population. Entre 2008 et 2012, les riches ont continué à s’enrichir tandis que les pauvres ont continué à s’appauvrir. La moitié de la population française a observé une nette baisse de son niveau de vie. Cette baisse de niveau de vie est estimée à 5 milliards d’euros pour 30% des plus pauvres; 30% des plus riches ont quant à eux accumulé 18 milliards d’euros supplémentaires, dont la moitié pour les 10% les plus riches. On assiste donc à une répartition inégalitaire des revenus en France.

 

3,8 millions de Français sont mal logés

Les mal logés sont ceux qui n’ont pas leur propre logement ou qui vivent dans des conditions de vie insalubre. Et parmi ces 3,8 millions de personnes, 2,9 millions vivent dans un logement inconfortable, de petite surface et/ou surpeuplé.

900 000 personnes n’ont pas de logement personnel, elles sont soit sans-abri, soit dans des habitations de fortunes (caravane, mobile-home…).

Au total, 12 millions de personnes subissent la crise du logement.


7% des foyers ont froid

Avoir un logement est un droit, mais le confort est une chose que tout le monde ne peut pas se permettre. 7% des foyers ne peuvent garder leur logement à bonne température, 10% ne peuvent inviter des amis et 11% ont un logement mal insonorisé.


1% des logements ne sont pas équipés d’eau courante

Ni eau courante, ni douche, ni WC. Un réel inconfort pour les 1% qui subissent un manque d’hygiène conséquent.


Une famille « pauvre » dépense  55% de ses revenus dans le logement

Un chiffre accablant et pourtant vrai, en moyenne chez le reste de la population seul, 17,4% des revenus sont dépensés pour le logement et même 12,5% du revenu des plus aisés.  En considérant que les 10% des plus pauvres touchent en moyenne  un revenu mensuel de 678 euros. Il ne leur reste que 299 euros pour vivre. 7% des plus pauvres ne peuvent simplement plus payer leur loyer.


582 Bidonvilles  en France

Au total ce sont 17 929 personnes qui vivent dans des bidonvilles en France. 37% de ces personnes sont situées en Ile-de-France et 21% au Nord Pas de Calais.


Logements insalubres : 1 enfant sur 3 souffre de problèmes respiratoires

Ils sont 33% à souffrir de sifflements respiratoires, tandis que seulement 7,1% sont touchés par ce problème dans les autres ménages.


47,7 % des adultes logés dans un logement précaire ont des maux de tête violents

Dans cette tranche de population, 40,8 % souffrent de problème d’anxiété et de dépression suite à leur situation précaire.


450 000 Français retournent vivre chez leurs parents

Perte de travail, dettes, problèmes de santé, logement… autant de raisons qui expliquent un tel chiffre. En 11 ans, le nombre de personnes de plus 25 ans retournant vivre dans le foyer parental a augmenté de 20%, passant de 282 000 à 338 000 en 11 ans. Encore plus impressionnant, le nombre de personnes de plus de 60 ans vivant en colocation faute de moyens a largement augmenté ! ( 50 000 à 83 000)


Sans domicile fixe : ils sont 14 600 à vivre dans la rue

Selon la fondation Abbé Pierre, la France compte pas moins de 141 000 sans domiciles et 91 000 personnes sont menacées d’expulsion. Le nombre de SDF a doublé en 10 ans.


48 ans, c’est la durée de vie moyenne d’un SDF

La durée de vie moyenne d’un SDF est estimée à 48 ans tandis qu’elle est de 82 ans pour le reste de la population française. Les causes principales de ces décès  :

- 20 % sont dus à des morts violentes comme une intoxication accidentelle,

- Les meurtres et les noyades accidentelles, plus élevées de 2,9 % que chez le reste de la population,

- L’exposition au froid de manière excessive (35 fois plus de morts que le reste des Français),

- 18% des décès sont dus à des tumeurs,

- 11% sont causés par des maladies cardiovasculaires,

- 7%  sont liés à des maladies de l’appareil digestif

« Les morts de la Rue » est un collectif qui recense les décès des personnes vivant dans la rue. Ce collectif est également là pour chercher les causes de ces décès et l’accompagnement nécessaire pour des funérailles dignes. En 2014, le collectif à recensé 498 décès; un chiffre inférieur à la réalité.


Un tiers des personnes sans-abri souffre de problèmes psychiatriques

En 2009, le Samu social à mené une enquête révélant qu’1/3 des personnes sans-abri étaient touchées par des problèmes de troubles mentaux. Parmi ces personnes, 13% sont atteintes de problèmes psychotiques, 12% de problèmes d’anxiété et 7% sont sujets à une grave dépression. Ce diagnostic touche particulièrement les personnes isolées et les jeunes mères de famille.


6 enfants sur 10 craignent de connaître la pauvreté

Avant 1990, la pauvreté reculait tandis que depuis les années 2000, la tendance s’inverse et la pauvreté augmente.


66% d’entre nous ont un proche dans la pauvreté

Pour compléter cet effroyable chiffre, 9 Français sur 20 estiment que leurs enfants ont plus de chance de connaitre la pauvreté qu’à leur époque. Heureusement, d’innombrables organismes bénévoles donnent leur temps et leur énergie pour la lutte contre la pauvreté.

 

Trois millions d'enfants pauvres en France

mais seulement 1,2 millions selon l'Observatoire des Inégalités

Ces 1,2 million d'enfants de pauvres vivent dans un environnement modeste où les revenus sont insuffisants pour vivre décemment dans une société riche comme la France". Enfants de pauvres, parce qu'enfants de chômeurs ou de travailleurs mal rémunérés

Entre 2008 et 2012, 440 000 enfants supplémentaires ont plongé avec leurs familles sous le seuil de pauvreté en France", affirme l'Unicef en citant son bilan 2014

 

  

Qui sont les pauvres en France ? (2012)

En France, la population pauvre est d’abord jeune et peu qualifiée. Le risque de pauvreté est très inégal selon les populations.

  • La moitié des pauvres ont moins de 30 ans.            

La pauvreté touche en premier lieu les enfants, les adolescents et les jeunes adultes (20-29 ans) dont plus d’un sur dix est pauvre. Parmi les 4,7 millions de pauvres au seuil de 50 % du niveau de vie médian, 1,7 million (plus du tiers du total) sont des enfants et des adolescents. 

La notion « d’enfants pauvres » cache la pauvreté des parents. Les enfants pauvres le sont parce que leurs parents disposent de revenus insuffisants, notamment du fait du chômage, des bas salaires et du morcellement des temps de travail (temps partiel, intérim, CDD, etc.). 

Les plus de 60 ans sont moins souvent concernés. 4,7 % d’entre eux sont pauvres, et ils constituent 12 % des personnes pauvres. Ce qui ne signifie pas pour autant que leur situation soit moins grave : une partie de ces personnes, notamment en milieu rural, survivent avec de très bas revenus. On le dit rarement, mais les plus âgés sont dans une situation particulière qu’il faut prendre en compte : il est très peu probable que leur situation évolue, alors que les plus jeunes peuvent toujours espérer un avenir meilleur.

 

  • La population pauvre est aussi un peu plus souvent féminine et vit au sein d’une famille monoparentale                  

Les femmes sont 2,6 millions à être pauvres au seuil à 50 % du niveau de vie médian, soit tout de même 360 000 de plus que les hommes. Elles représentent 54 % des pauvres. Une partie d’entre elles sont des femmes à la tête d’une famille monoparentale. Un million de personnes vivant dans ce type de famille sont pauvres avec un taux de pauvreté de 21,7 %. 3,2 % de personnes qui vivent dans un couple sans enfant sont pauvres, mais c’est le cas d’une personne seule sur dix. Les couples avec enfants sont moins souvent pauvres que la moyenne (6,5 %), mais ils sont très nombreux (1,9 million) et représentent 40 % des personnes pauvres.

 

  • Les non-diplômés sont plus souvent pauvres.             

Ne pas arriver à décrocher un titre scolaire est un lourd handicap en France. Le taux de pauvreté des personnes sans diplôme est de 10,9 %, contre 3,3 % pour les bac+2. Au total, 43,6 % des pauvres n’ont aucun diplôme, alors que 4,6 % disposent au moins du niveau bac+2. Cette situation se reflète dans le paysage social de la pauvreté : 60 % des pauvres vivent dans un ménage dont la personne de référence est ouvrière, employée ou inactive. 10,1 % des employés, 8,1 % des ouvriers sont pauvres, contre 1,6 % des cadres supérieurs.

  

  • Ne pas avoir d’emploi fragilise.

Compte tenu des faibles indemnités versées aux demandeurs d’emploi et en particulier aux jeunes et à ceux en fin de droits, le taux de pauvreté atteint 23,7 % chez les chômeurs. Il est de 16,6 % chez les inactifs mais aussi de 11,6 % - presque le double du taux moyen (7 %) - chez les indépendants. Inactifs et chômeurs forment à eux seuls la moitié de la population démunie.

   

 Etrangers et immigrés : 28,5 % de pauvres

La pauvreté frappe très lourdement les personnes d’origine étrangère.
Malheureusement, on ne dispose pas de données pour l’année 2009 et les données 2008 portent uniquement sur le seuil de 60 % du niveau de vie médian. Sur
ces bases, 28,5 % des immigrés sont pauvres, contre 14,1 % pour l’ensemble de la population. Leur taux de pauvreté était 2,2 fois supérieur à la moyenne.
  

 

 

NOTRE COMBAT EQUALITY CONTRE LA MISERE

« Qu’est-ce que la pauvreté ? »

Nous parlons tous de pauvreté. Mais qu’est-ce que vraiment la pauvreté ? Pour nous une personne pauvre, c’est quelqu’un qui vit avec pratiquement rien, voir même rien du tout, sans qu’il puisse se nourrir, se loger, se réchauffer pendant l’hiver, mais aussi se doucher et même se soigner, sans pouvoir se tenir debout, sans pouvoir vivre la tête haute, sans dignité, dans la honte de demander de l’aide à autrui et dans la peur d’être constamment jugé et pointé du doigt.

 

Pouvons-nous vraiment parler de pauvreté en France ??

Oui Pourquoi ? Certains jeunes entre 16 et 25 ans en France vivent dans la galère et la précarité, soit car ils sont déscolarisés, sans travail, ni formation, sans logement, sans aucun soutien voir même rejetés par leur proches, et surtout sans argent car ils ne perçoivent pas au minimum le RSA socle, les jeunes sont les plus touchés et concernés par la misère en France. La crise économique et la montée du chômage n’arrangent en rien leur situation, car aujourd’hui ils ont trop de difficultés à accéder à un emploi, d’abord car il y a beaucoup moins d’offres d’emploi, mais aussi parce que de nos jours on ne donne pas assez de chances aux jeunes d’acquérir des compétences, on ne leur fait pas assez confiance car ils ont très peu d’expériences, les formations c’est bien mais ce n’est pas ça qui fait gagner leur vie convenablement, le permis de conduire qui est pratiquement obligatoire pour pouvoir travailler, et malheureusement trop cher et pas accessible à ceux qui ont des faibles revenus

Cette misère sociale qui pousse aussi malheureusement jusqu’au suicide tellement leur détresse est profonde. Et ça c’est inacceptable !!!

Non Pourquoi ? Car pleins de personnes dans le monde vivent avec à peine un dixième de ce qu’on peut toucher au minimum en France, c’est à dire le RSA. Ces personnes qui meurent de faim, vivent dans des situations de logement misérables et dans des conditions de travail lamentables en gagnant pratiquement rien, pour pouvoir se nourrir, pour pouvoir vivre voir même survivre de manière décente. Malgré cela, la pauvreté en France reste bien présente et ne doit pas exister alors que nous sommes au 21eme siecle.

Aujourd’hui, 8,6 millions de Français vivent avec moins de 993 euros par mois (qui est le nouveau seuil de pauvreté avec un niveau de vie médian à 60% en 2014). On situe à 5 millions de personnes avec moins de 830 euros (niveau de vie médian à 50% en 2014), ce qui inclut évidemment ceux qui touchent le RSA, que ce soit seul mais aussi en couple, mais également ceux qui touchent l’allocation adulte handicapé car ils touchent 800 euros par mois.

 

« Ensemble contre la discrimination pour raison sociale »

Nous ne comprenons pas pourquoi un homme ou une femme sont catalogués par rapport à leur situation financière, nous ne comprenons pas non plus pourquoi de nos jours, un propriétaire refuse un logement à des personnes qui touchent le RSA. Il est inconcevable qu’un propriétaire demande que son locataire touche minimum 3 fois le montant du loyer, nous ne comprenons pas non plus pourquoi des employeurs refusent d’embaucher une personne en jugeant sa situation sociale, en jugeant le lieu où elle habite, en jugeant son apparence vestimentaire, en jugeant son apparence physique ….

Une fois qu’on tombe dans le RSA, on perd tout, y compris sa dignité et sa fierté !! Pour certains, c’est même une honte !! En échange on y gagne du rejet, des jugements, de l’isolement, d’être rabaissé par les autres, mais aussi de la perte de confiance en soi.

De nos jours, certains ont moins confiance envers ceux qui touchent le RSA. La famille et même les amis ont une perception différente et même mettent à l’écart, dès qu’un de leurs proches touche en dessous du seuil de pauvreté, car moins d’argent, donc moins d’activités et moins d’intérêts. C’est donc de la discrimination !!

Pour rappel, discriminer une personne désigne l'action de distinguer de façon injuste ou illégitime, comme le fait de séparer un individu ou un groupe social des autres en le traitant plus mal, mais ça reste avant tout un délit punissable par la loi. Malheureusement l’origine sociale, on parle maintenant aujourd’hui de raison sociale n’est pas encore reconnue comme motif de discrimination. Ce n’est pas normal !! La pauvreté, le RSA sont parmi ces catégories sociales les plus touchées et concernées par cette discrimination. Nous en appelons aux politiques français à réfléchir sérieusement sur ce sujet et d’ajouter la raison sociale comme motif de discrimination dans l'article 225-1 du Code pénal au même titre que les 20 autres discriminations actuellement reconnues.

Il faut arrêter de pointer du doigt sans cesse, les gens qui perçoivent les minimas sociaux. Certains veulent s’en sortir, certains veulent aussi travailler, certains ont même du mal aussi à se considérer comme pauvre, car ils se disent qu’ils ont de la chance d’avoir un revenu de 448 euros ne serait-ce que pour s’habiller et manger, alors que pleins d’autres personnes dans le monde peinent à avoir cette somme et vivent des situations mille fois plus difficiles qu’en France.

Il faut aussi arrêter de pointer du doigt aux immigrants, qui ne sont pas responsables de la pauvreté en France. La crise économique, la dette, le chômage, la hausse des factures, le manque de pouvoir d’achat, et surtout le système politique français sont les seuls responsables

A quand aussi l’obtention du RSA socle pour tous les 18-25 ans ? Le RSA n’est pas un synonyme de feignantise mais de minimum vital pour tous avec comme condition obligatoire de faire des démarches pour trouver un travail. Les jeunes sont les premiers concernés !! . Nous ajoutons également qu’il est intolérable et surtout impossible, qu’un couple sans enfant, puisse vivre avec seulement 640 euros à deux (si on compte le forfait logement pour deux), soit 320 euros par personne. Avec la crise que l’on vit aujourd’hui, sans compter toutes les augmentations des factures et des taxes. Il est par-dessus intolérable qu’un couple, dont l’un perçoit l’allocation adulte handicapé, fasse supprimer le RSA de son conjoint. C’est comme si aujourd’hui plus personne ne doit vivre librement et pleinement en couple afin d’avoir une vie financière à peu près raisonnable, c’est lamentable !!

Si on veut ensemble combattre les préjugés, lutter ensemble contre la pauvreté, si on veut éradiquer toutes les discriminations tout en passant par le respect d’autrui, la seule et unique solution c’est de passer par le « Vivre Ensemble », en toute égalité

 

Quelques mots et paroles forts sur la pauvreté (pour finir)

Il n’est pas tolérable que le travail soit refusé pour cause de couleurs ou d’origine sociale.

Je suis different par mon apparence et mon comportement, et la ou j’habite, on se moque de moi

La pauvreté c’est manquer de tout, mais surtout d’amour

Avant pour les criminels, il y avait la peine de mort, maintenant pour des gens qui n’ont rien fait, il y a la mort sociale, quelle evolution !!

On m’a proposé un travail, mais il me faut une voiture, comme j’en n’ai pas, adieu le boulot

Pas de liberté sans travail, pas d’égalité sans travail,  il ne reste plus que la fraternité

Lorsqu’on est pauvre, j’ai l’impression que mes enfants ne sont pas comme les autres, j’ai honte, et je suis en colère

La discrimination ne veut pas dire que nous sommes depourvus de tout

La discrimination c’est le regard social que l’on porte sur autrui, si on veut que cela cesse, mettons chaque personne sur la meme egalité.

Quand j’avais une vie difficile, quand je suis tombé dans la rue, meme si quelquefois mes habits sont sales, je suis toujours moi, alors pourquoi ces regards ??

On a tous une mission, moi je dois combattre la discrimination et l’humiliation

Je ne veux plus que l’on traite differemment socialement l’etre humain

J’ai connu la misère, la rue, la dignité … faire les poubelles on peut toujours trouver a manger. J’ai enfin trouvé un logement, un 20m2. Des personnes m’ont aidé a porter des meubles avant de me faire des amis.

Chacun de nous est un cas social, aidons nous les uns les autres.

Les hommes demeurent libres et égaux en droits

Date de dernière mise à jour : 13/03/2017

__________________________________________________________________________________________________________________________________

PageRank Actuel

https://annuaire.laposte.fr/associations/equality-52445471700025/

<a href= »http://www.guide-gay.com » title="Guide Gay" target= »_blank »>Guide Gay</a>

Google+

Annuaire Tchat

Annuaire Association

Annuaire Webradio

Annuaire pour webmaster - Tchat

Annuaire liens durs - Rencontres

Referencement gratuit - formation java j2ee lyon - avis sur archos - activité pour enfants
visitez maupiti l authentique - photographe mariage toulouse - chien de terre neuve - tchatche

 

 CopyrightFrance.com