Quantcast

FacebookTwitterGooglePlusFluxRSSInstagramLinkedin

Notre Blog SkyrockWordPressDailymotionYouTubeSnapchatBlued

24 OCTOBRE 2012 - UN BAISER DE LESBIENNES FAIT LA UNE

24 OCTOBRE 2012 -

«Quand on s’est embrassées,

les anti-mariage nous ont traitées de dégueulasses!»

EXCLUSIF. C'est la photo qui a fait le tour des réseaux sociaux hier: deux jeunes femmes répondaient par un très beau baiser aux rassemblements contre l'ouverture du mariage à tous. TÊTU a retrouvé les deux étudiantes, qui expliquent leur geste.


Le 23 Octobre 2012, l'association Alliance Vita appelait les anti-mariage et adoption pour tous à se rassembler dans 75 villes françaises. A Marseille, face à ce mouvement homophobe, deux jeunes femmes ont eu la plus savoureuse des réactions: elles ont échangé un beau baiser devant une foule médusée. Un moment immortalisé par une superbe photo qui n’en finit plus de circuler sur internet et les réseaux sociaux.

Le Magazine TÊTUE a retrouvé les deux Marseillaises qui nous ont offert cette belle image: Julia, 17 ans (à droite), et Auriane, 19 ans (à gauche), nous racontent comment elles se sont retrouvées dans la manifestation par hasard, comment l’idée du baiser a germé… et comment elles ont eu le culot de passer à l'acte!

TÊTU.com: Ce baiser était-il complètement spontané?
Julia: Oui! D’ailleurs on s’est retrouvées complètement par hasard à la préfecture où étaient les manifestants.
Auriane: En fait leur slogan nous a interpellées, on trouvait ça marrant au début.
Julia: Avec leur «On ne ment pas aux enfants», on a de suite pensé qu’il s’agissait d’un rassemblement bon enfant. On est quand même allé leur demander pourquoi ils étaient là, et là ils nous ont expliqué qu’ils étaient contre le mariage gay et l’adoption, on les a un peu écoutés... Pas très loin d’eux on a rencontré une poignée de contre-manifestants. Ils avaient envie de répondre au rassemblement mais ils ne savaient pas comment…
Auriane: J’ai lancé l’idée à Julia, je lui ai dit «Allez, on se met en plein milieu et on s’embrasse devant tout le monde!». Au début c’était sur le ton de la rigolade.
Julia: Cinq minutes après on y était!

Pendant que vous vous embrassiez, vous aviez conscience de la réaction des manifestants autour de vous?
Julia: Sur la photo, on voit toutes ces femmes en train d’ouvrir la bouche comme si on venait de faire un truc horrible (rires)! Pendant qu’on s’embrassait, elles étaient en train de crier «Vous êtes dégueulasses! Vous êtes pas belles!»
Auriane: Les gens ne s’y attendaient pas du tout. Le baiser a duré une quinzaine de secondes, c’était pas juste un bisou, on a tenu!

Vous êtes hétéros toutes les deux. Quel sens donnez-vous à ce baiser?
Julia: Je pense qu’on n’a pas besoin d’être homo pour les soutenir! C’est un geste de solidarité pure et simple. Je suis pour ce que ces manifestants ne veulent pas. Face à eux on n’était tellement peu… Ça ne servait à rien de leur parler car ils campent sur leur position. Et ça ne servait à rien non plus de crier ni de les insulter au risque qu’ils se braquent.

«Ma mère m'a dit qu'elle était fière de moi!» Quelle était la réaction que vous vouliez provoquer chez eux?
Auriane: Sur le moment on a surtout voulu les faire chier! Même si on n’est pas lesbiennes, une femme avec une femme, on trouve ça complètement banal.
Julia: Personnellement j’avais vraiment envie de les embêter, de les provoquer un peu… Sans pour autant vouloir faire de scandale.

Après votre baiser, que s’est-il passé?
Julia: Les manifestants sont venus nous dire qu’ils essayaient de faire une chorégraphie bien cadrée et ils nous ont demandé de partir… Trois d’entre eux se sont alors donnés la main, ont fait une sorte de barrage et nous ont poussé derrière. Il n’y a pas eu d’altercation ensuite. Simplement un vieux Monsieur qui est venu nous dire qu’on était des fachos!

Vous n’avez jamais eu peur?
Julia: Non parce qu’on n’a vraiment pas pris le temps de réfléchir! Ce n’est qu’après que je me suis dit qu’on avait eu du culot de le faire!

Vous avez essayé de discuter avec les manifestants ou vous n’en aviez pas envie?
Julia: Si, justement, nous on avait envie de discuter avec eux et une dame a bien voulu nous écouter. On a discuté avec elle pendant une bonne demi-heure d’ailleurs. Bon, bien sûr on n’a pas réussi à lui faire comprendre pourquoi on contestait leur manif…

Quelle a été la réaction de vos amis et de vos parents quand ils ont vu la photo?
Auriane: Sur internet, il n’y a que des gens qui nous soutiennent, ça fait super plaisir!
Julia: Mes potes ont été surpris dans le bon sens, ils nous ont félicitées! Ma mère, et c’est un concours de circonstance, je l’ai eu au téléphone trois minutes avant d’embrasser mon amie! Quand je lui ai annoncé ce qu'on voulait faire, elle m’a répondu «Mais t’as pas peur de te faire frapper?». Depuis elle a vu la photo et elle m’a dit que j'allais au bout de mes convictions, que c’était tout à mon honneur et qu’elle était fière de moi!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

__________________________________________________________________________________________________________________________________

PageRank Actuel

https://annuaire.laposte.fr/associations/equality-52445471700025/

<a href= »http://www.guide-gay.com » title="Guide Gay" target= »_blank »>Guide Gay</a>

Google+

Annuaire Tchat

Annuaire Association

Annuaire Webradio

Annuaire pour webmaster - Tchat

Annuaire liens durs - Rencontres

Referencement gratuit - formation java j2ee lyon - avis sur archos - activité pour enfants
visitez maupiti l authentique - photographe mariage toulouse - chien de terre neuve - tchatche

 

 CopyrightFrance.com