Quantcast

FacebookTwitterGooglePlusFluxRSSInstagramLinkedin

Notre Blog SkyrockWordPressDailymotionYouTubeSnapchatBlued

 
 

 

23 MARS 2012 - 2 AFFAIRES GROTESQUES APRES MERAH

23 MARS 2012 –

2 Affaires grotesques suite a la mort de Merah

 

Affaire N°1 : Une enseignante suspendue pour avoir rendu hommage à Merah

Luc Chatel a demandé vendredi au recteur de Rouen de "suspendre immédiatement" une professeur de lycée de cette ville pour avoir "demandé à ses élèves de respecter une minute de silence à la mémoire du terroriste Mohamed Merah".

Alors que l'affaire de la tuerie de Toulouse s'est achevée jeudi avec l'assaut du Raid contre le logement de Mohamed Merah, le tueur présumé, des élèves d'un lycée de Rouen ont été invités vendredi matin à un hommage plutôt inattendu. Ils ont été appelés par leur enseignante à respecter une minute de silence à la mémoire... non des victimes de la fusillade dans une école juive, mais de Mohamed Merah lui-même. L'information, révélée par le site internet du journal Paris Normandie, a été confirmée par le ministère de l'Education nationale, et Luc Chatel a demandé au recteur de Rouen de "suspendre immédiatement" l'enseignante qui avait appelé à cet hommage en mémoire "du terroriste Mohamed Merah".

En "condamnant sans réserve", dans un communiqué, "ce comportement inqualifiable", Luc Chatel a aussi demandé au recteur "d'engager une procédure disciplinaire". "Cet acte isolé", selon le ministre, "ne saurait occulter la dignité dont a fait preuve l'institution scolaire tout au long de la semaine". Un appel aussitôt entendu par le rectorat, qui a convoqué l'enseignante en cause vendredi après-midi.

Une enseignante qui ne va "pas bien"

L'enseignante était "suivie psychologiquement" et son propos n'est "pas un acte  politique", a indiqué le syndicat enseignant SGEN-CFDT. "Ce n'est pas du tout un acte politique d'une extrémiste, mais d'une collègue qui a des soucis de santé, qui est fragile et qui fait l'objet d'un suivi psychologique" a indiqué à l'AFP le secrétaire SGEN-CFDT de Haute-Normandie, Pascal Bossuyt.

Selon Paris Normandie, l'attitude de l'enseignante, professeur d'anglais au lycée Gustave-Flaubert de Rouen, avait été signalée par un courrier de ses propres élèves adressé au chef d'établissement. Celui-ci avait alors prévenu le rectorat de Rouen. Les faits s'étaient produits en début de journée, peu après 8 heures. L'enseignante, en présentant Mohamed Merah comme une "victime" et en appelant sa classe de Terminale S2 à respecter une minute de silence, aurait notamment déclaré à ses élèves que le lien entre le forcené de Toulouse et Al-Qaïda avait été "inventé par les médias et Sarko". La plupart des lycéens avaient alors quitté la classe en signe de protestation.

Selon Paris Normandie, seuls quelques-uns d'entre eux étaient restés pour "chercher à savoir pourquoi elle avait pris une telle initiative". Le journal ajoute, citant le témoignage d'un élève, que l'enseignante se serait excusée après avoir appelé à cet hommage à Mohamed Merah, ajoutant qu'elle "n'allait pas bien et qu'elle allait peut-être prendre des congés".

 

Affaire N°2 : Page Facebook Hommage à Merah

Une page Facebook dédiée au terroriste comptait le soir même de sa mort plusieurs milliers de fans. Elle a été désactivée.

Dans un premier temps, cette page, intitulée «Hommage à Mohamed Merah (Toulouse)», montrait une photo de profil du jeune homme extraite de sa vidéo de rodéo automobile diffusée sur internet. Elle comportait aussi de nombreux commentaires hostiles à la police et favorables à l'islamisme radical.

Après la demande des autorités, les responsables du réseau social ont désactivé la page. En effet, si elle est désormais vierge de toute information de profil, de toute photo et de tout commentaire sur «le mur».

Un débat sur Wikipedia

Précédemment, elle était passée de quelque 500 fans dénombrés avant sa fermeture à 1750, avant d'arriver à 2257 en moins d'une heure, jeudi en début de soirée. Des internautes qui par curiosité, par provocation, par intérêt, selon le principe du réseau social, ont cliqué en masse sur l'onglet «Like», pour dire «J'aime».

Même avec des pages blanches, cette page s'apparente sur le fond à un cyber-livre de condoléances ouvert à la gloire silencieuse du tueur.

Sur Wikipédia, Mohamed Merah a aussi une page ouverte comme c'est généralement le cas quand un sujet interpelle les internautes.

Depuis le 19 mars, quelques jours après le recoupement de ses 7 meurtres, de nombreux contributeurs alimentaient la page d'articles relatant ses actes. La chronologie des derniers événements et du dénouement de sa traque suscitant la réfléxion était encore actualisée jeudi soir alors que Nicolas Sarkozy, deux heures après l'assaut final , a fermement déclaré la guerre à l'apologie de l'islamisme sur Internet. Un débat s'est d'ailleurs engagé sur la page créée entre ceux qui demeurent favorables à l'existence de cette présence sur l'encyclopédie du net et ceux qui y sont hostiles.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

__________________________________________________________________________________________________________________________________

PageRank Actuel

https://annuaire.laposte.fr/associations/equality-52445471700025/

<a href= »http://www.guide-gay.com » title="Guide Gay" target= »_blank »>Guide Gay</a>

Google+

Annuaire Tchat

Annuaire Association

Annuaire Webradio

Annuaire pour webmaster - Tchat

Annuaire liens durs - Rencontres

Referencement gratuit - formation java j2ee lyon - avis sur archos - activité pour enfants
visitez maupiti l authentique - photographe mariage toulouse - chien de terre neuve - tchatche

 

 CopyrightFrance.com