Quantcast

FacebookTwitterGooglePlusFluxRSSInstagramLinkedin

Notre Blog SkyrockWordPressDailymotionYouTubeSnapchatBlued

 
 

 

16 MARS 2012 - FRANCOIS HOLLANDE SUR FRANCE 2

16 MARS 2012 –

«Des paroles et des actes»:

François Hollande s'est concentré sur l'économie et l'Europe

François Hollande était le dernier invité de l’émission politique de France 2 «Des paroles et des actes», ce jeudi 15 mars, une semaine après Nicolas Sarkozy.

Alors qu’il subit une baisse des intentions de vote, étant peu à peu rejoint par son rival à droite, François Hollande a tout d’abord répondu aux questions des journalistes avant de débattre, parfois dans le brouhaha, avec le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé.

Sur les sondages

Estimant se «préparer à ce rendez-vous» «depuis de longs mois», François Hollande a expliqué qu’il n’était pas qu’un candidat anti-Sarkozy: «Je ne suis pas seulement un candidat contre mais un candidat pour». Le candidat a par ailleurs martelé son souhait de «rassembler les Français» pour redresser la France.

Sur la fiscalité

Le candidat a rappelé sa proposition envers «ceux qui s'octroient un revenu au-delà d'un million d'euros, ils devront s'acquitter d'un impôt supplémentaire», ajoutant qu’il «rétablira le plafonnement des impôts directs nationaux à 85% des revenus», tout comme «l'impôt sur la fortune».

Sur les fonctionnaires

Le candidat a précisé que sur les effectifs de la Fonction publique, «nous les stabiliserons. Il y aura effectivement des secteurs où il n'y aura pas de remplacement lors des départs de retraite, par exemple l'administration des impôts.»

Sur les déficits et le traité européen

François Hollande a repoussé jeudi l'idée de «sanctuariser» les objectifs de réduction de déficits en France. Il a annoncé qu'en cas de victoire de son camp, la France refuserait de ratifier le traité européen de discipline budgétaire qui ne serait pas complété par volet relatif à la croissance.

Si la gauche l'emporte à la présidentielle et aux législatives, «le Parlement ne ratifiera pas un traité qui n'aura pas été complété par un dispositif de croissance, suis-je assez clair?» «Je suis un Européen qui va changer l'orientation du continent (...) On nous regarde», a insisté le candidat.

François Hollande s'était engagé jusqu'ici à réduire le déficit public de la France à 4,5% du produit intérieur brut fin 2012, 3% fin 2013 et à atteindre l'équilibre à l'horizon 2017.

François Hollande souhaite une renégociation du traité européen de discipline budgétaire signé par 25 pays de l'Union. Le Parti socialiste français a refusé d'inscrire dans la Constitution la «règle d'or» budgétaire nécessaire à la ratification de ce texte.

Sur l'immigration économique

François Hollande a proposé jeudi la création d'une brigade spécialisée dans la lutte contre les filières clandestines et l'instauration d'un débat au Parlement chaque année sur le volume de l'immigration économique.

«Je considère que l'immigration économique dans un contexte de croissance ralentie doit être limitée», a-t-il déclaré. «Il ne peut pas y avoir d'immigration économique s'il n'y a pas de demande très précise et pas d'offre de travail». «Il y aura un débat au parlement chaque année pour savoir quel est le volume de l'immigration économique», a-t-il ajouté.

François Hollande a également indiqué sa volonté de lutter contre l'immigration irrégulière et les filières de travail clandestin.

«Je fais une proposition là dessus : il y aura une brigade spécialisée de lutte contre les filières clandestines, les passeurs, chaque année 40.000 à 50.000 personnes entrent sur le territoire en situation irrégulière, c'est là que nous devons agir», a estimé le député de Corrèze.

Sur les régularisations

Sur le plan de la régularisation, le socialiste a rappelé qu'il n'y aurait pas de mouvement massif. Il faut «avoir des critères, objectifs, simples, applicables», a-t-il indiqué.

Sur Jean-Luc Mélenchon

Estimant que le candidat du Front de gauche «représente une sensibilité dans le pays», François Hollande a appelé à un «vote utile», souhaitant par ailleurs «être le plus haut possible au premier tour pour enclencher une dynamique».

A propos de l’ouverture, il a ajouté : «Si les Français m'élisent président de la république, viendront au gouvernement ceux qui m'ont soutenu au second tour et voudront participer au changement du pays.»

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

__________________________________________________________________________________________________________________________________

PageRank Actuel

https://annuaire.laposte.fr/associations/equality-52445471700025/

<a href= »http://www.guide-gay.com » title="Guide Gay" target= »_blank »>Guide Gay</a>

Google+

Annuaire Tchat

Annuaire Association

Annuaire Webradio

Annuaire pour webmaster - Tchat

Annuaire liens durs - Rencontres

Referencement gratuit - formation java j2ee lyon - avis sur archos - activité pour enfants
visitez maupiti l authentique - photographe mariage toulouse - chien de terre neuve - tchatche

 

 CopyrightFrance.com