Quantcast

FacebookTwitterGooglePlusFluxRSSInstagramLinkedin

Notre Blog SkyrockWordPressDailymotionYouTubeSnapchatBlued

 
 

 

15 OCTOBRE 2012 - DIVERGENCE AU PS CONCERNANT LA PMA

15 OCTOBRE 2012 -

Gouvernement et députés PS

constatent des «divergences» sur la PMA

Faut-il inclure la question de la procréation médicalement assistée au projet de loi sur le mariage pour tous? Contrairement à la ministre de la Santé, le président de l'Assemblée s'y dit favorable «à titre personnel». Tous deux se sont exprimés hier à ce sujet.

Au grand dam des associations LGBT, le gouvernement a visiblement tranché en faveur d'une version «a minima» du texte ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels: le projet de loi qui sera présenté en Conseil des ministres dans une quinzaine de jours n'abordera pas les questions d'autorité parentale, de la procréation médicalement assistée (PMA), de l'adoption conjointe pour les couples non mariés, etc.

«Faut-il le faire d'emblée?»
La ministre de la Santé Marisol Touraine a réagi à ce sujet le 14 octobre dernier, se déclarant «personnellement favorable» à ce que la PMA soit accessible à tous, ajoutant que cette question ne devait «à aucun moment» être considérée comme «taboue». «Les inquiétudes qui s'expriment - comme sur l'adoption et la PMA - sont révélatrices des doutes qui existent actuellement sur la famille en général», a-t-elle estimé dans un entretien sur le site du quotidien Métro, ajoutant: «La famille n'est plus aussi simple qu'avant». «Mais faut-il le faire d'emblée? Donner le temps du débat peut permettre de réfléchir en terme d'éthique, de bioéthique. Mais la question ne doit à aucun moment être considérée comme taboue», a conclu la ministre.


De son côté, pour le président socialiste de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone (ci-dessus), il n’y a pourtant pas d’hésitations à avoir: «A titre personnel, je pense que c'est le bon moment de l'examiner et je suis pour» que la question de la PMA soit abordée au moment de l'examen du texte sur le mariage pour tous.

Gouvernement et députés divergent
Invité du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI hier soir, ce dernier a relevé une «divergence sur la forme» entre le gouvernement et le groupe des députés socialistes à ce sujet. «Le gouvernement préfère aborder (cette question) dans le cadre d'une grande loi de bioéthique et le groupe socialiste veut qu'on l'aborde dans ce texte sur le mariage». Selon lui, il ne s'agira pas, pour le groupe PS de déposer «un amendement à la sauvette. L'assemblée va faire son travail, les commissions et le groupe PS procèderont à des consultations».

Vendredi, Bruno Le Roux, chef de file des députés PS, a annoncé qu'il souhaitait voir déposer un amendement sur la PMA dans le projet sur le mariage pour tous. Alors qu’un peu plus tôt dans la semaine, le Premier ministre avait conforté la ministre de la Justice, Christiane Taubira, qui avait dit que les questions liées à «la parentalité au sens large» ne seraient pas abordées dans ce texte.

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

__________________________________________________________________________________________________________________________________

PageRank Actuel

https://annuaire.laposte.fr/associations/equality-52445471700025/

<a href= »http://www.guide-gay.com » title="Guide Gay" target= »_blank »>Guide Gay</a>

Google+

Annuaire Tchat

Annuaire Association

Annuaire Webradio

Annuaire pour webmaster - Tchat

Annuaire liens durs - Rencontres

Referencement gratuit - formation java j2ee lyon - avis sur archos - activité pour enfants
visitez maupiti l authentique - photographe mariage toulouse - chien de terre neuve - tchatche

 

 CopyrightFrance.com