Quantcast

FacebookTwitterGooglePlusFluxRSSInstagramLinkedin

Notre Blog SkyrockWordPressDailymotionYouTubeSnapchatBlued

01 FEV 2011 : AU SUJET DE JACQUES MYARD - DEPUTE UMP

PROPOS GRAVES DE JACQUES MYARD SUR LES HOMOSEXUELS

NOUS DEMANDONS UNE POURSUITE !!!

 

Jacques Myard est un député-Maire UMP des Yvelines

En plus d'etre partisan pour le retablissement de la peine de mort, il est aussi une personne ouvertement contre le droit aux mariages homosexuels voir meme sur l'homosexualité en général.

Avec Christine Boutin et Jean-Claude Lenoir, Jacques Myard est l'un des députés qui se sont le plus fortement opposés à la création du PaCS.

Le 9 octobre 1998, alors qu'Elisabeth Guigou lit à voix haute une lettre du Père Benéteau sur les drames causés par le Sida dans les couples homosexuels, Jacques Myard intervient : « Et alors ? Et le cancer ? Faut-il légaliser le sida ?» Le 7 novembre 1998, il déclare au groupe socialiste, à propos du Pacs : « L'objectif de votre projet a été avoué avec franchise par M. Michel : c'est la reconnaissance par la société de l'union des homosexuels. C'est cela que nous combattons. ». Enfin, considérant les homosexuels comme « des personnes qui n'apportent rien à la société », et tandis que le député Alain Touret justifie le projet du Pacs, Jacques Myard déclare : « Il y a les zoophiles aussi ».

Le 13 janvier 2011, dans une émission radiodiffusée sur Le Mouv, il tient des propos de même nature, dressant un parallèle entre l'homosexualité et la zoophilie, qu'il qualifie de « perversions ». L'association GayLib, apparentée au même groupe politique que le député, demande à Valérie Pécresse, présidente de la fédération du parti dans les Yvelines, des excuses publiques de la part de Jacques Myard. Ce dernier reconnaît une phrase « peut-être un peu maladroite » mais ne renie pas le fond de sa pensée : « Je ne m’occupe pas des homos mais ce que je leur reproche c’est d’être devenus un lobby, une secte, de pratiquer le terrorisme intellectuel... Alors moi je leur dis : "Messieurs (sic) les homos des deux sexes, foutez-nous la paix" ».

 

Notre association Gayfree, En tant qu'association militant LGBT, ne pouvons pas tolérer ce genre de propos, venant d'en plus d'un homme politique censé representer tous les citoyens francais de sa region. De plus, un député n'a pas tous les droits. Une discrimination reste une discrimination, meme chose pour les injures et les diffamations. La loi concerne tous les citoyens, que nous soyons chefs d'entreprise, salariés, sans emplois, politiciens, fonctionnaires, bref tout le monde... tout le monde est concerné par la loi francaise et surtout doit respecter la loi Francaise. Que Jacques Myard fait son choix sur ce qu'il en pense sur l'homosexualité c'est un fait, cependant nous n'approuvons absolument pas certains genres de propos en public notamment quand il dit : "ce que je leur reproche c’est d’être devenus un lobby, une secte, de pratiquer le terrorisme intellectuel", pour nous c'est intolérable et hors la loi. Nous demandons donc aux associations LGBT de prendre des dispositions necessaires contre cette personne qui pour nous a été trop loin dans ces propos.

 

Nous vous proposons egalement de lire cet article de presse qui explique entierement les propos injurieux de Jacques Myard, faites votre opinion :

 

Jacques Myard, député UMP : "Messieurs les homos des deux sexes, foutez-nous la paix"

LEMONDE.FR | 27.01.11 | 19h30  •  Mis à jour le 27.01.11 | 20h36 

 

 

Le député-maire UMP de Maisons-Laffitte, Jacques Myard, membre de la Droite libre.

Le député-maire UMP de Maisons-Laffitte, Jacques Myard, membre de la Droite libre.AFP/JEAN AYISSI

 

 

Cela devient de la récidive. Lui se défend d'être homophobe, mais les polémiques s'enchaînent : accusé d'avoir, le 13 janvier, assimilé l'homosexualité à une "perversion sexuelle", le député-maire de Maisons-Laffitte, Jacques Myard, a été ciblé par GayLib :  ce groupe d'homosexuels au sein de l'UMP avait demandé à Valérie Pécresse, présidente de la fédération du parti dans les Yvelines, de prendre "ses responsabilités" et convoquer Jacques Myard, "afin d'exiger des excuses publiques".

 

En réponse, le député, dans un entretien, jeudi, au site "de droite, libéral et conservateur" Nouvelles de France, persiste : "C'est fort bonheur que d'être attaqué par GayLib. En réalité, j'ai eu une phrase peut-être un peu maladroite mais j'assume."

"Je ne m’occupe pas des homos mais ce que je leur reproche c’est d’être devenus un lobby, une secte, de pratiquer le terrorisme intellectuel... Alors moi je leur dis 'Messieurs les homos des deux sexes, foutez-nous la paix'", ajoute-t-il.

"LE ZOOPHILE EXISTE, VOUS ALLEZ LE PRENDRE EN COMPTE ?"

 

La polémique a été ravivée lors d'une émission récente sur Le Mouv' : Jacques Myard se voit reprocher d'avoir comparé l'homosexualité à la zoophilie, en 1998, à l'Assemblée nationale. Comme on peut l'entendre dans l'extrait mis en ligne par Tetu.com, le député conteste le parallèle. Mais il insiste en assimilant l'homosexualité à une "perversion sexuelle". Malgré la prise de bec avec les animateurs, les propos laissent peu d'équivoque : "Pas du tout, j'ai dit ceci ; on me dit qu'il faut prendre en compte l'homosexualité parce qu'elle existe. J'ai dit qu'à ce moment-là, toutes les perversions sexuelles… Le zoophile existe, vous allez le prendre en compte ?"

 

Jacques Myard aggrave son cas et mérite une sanction a, en réaction, affirmé le président de GayLib, Emmanuel Blanc. "L'homosexualité n'est pas une perversion, mais la stupidité à répétition en est une", lâche-t-il à Tetu.com.

"LA CIVILISATION S’EST DÉVELOPPÉE SUR L’HÉTÉROSEXUALITÉ"

La contre-attaque de Jacques Myard, dans son entretien à Nouvelles de France, est virulente : les "gentils gauchistes" du Mouv' sont accusés d'avoir "pratiqué un amalgame honteux". Quant aux sanctions demandées par GayLib ? "Qu’ils y viennent. Ce n'est pas GayLib qui va faire la loi à l'UMP. Moi je suis élu du peuple, contrairement à eux."

Mais sur le fond, le député, membre de la Droite libre, à l'aile droite de l'UMP, cible une nouvelle fois l'homosexualité, tout en affirmant "qu'il peut y avoir des homosexuels à l'UMP, ce n'est pas un souci". Est-elle une perversion ? "J'ai le droit de le penser, dit-il. D’autres pensent le contraire. Il est sûr en tous cas que la civilisation s’est développée sur l’hétérosexualité." A l'UMP, d'autres que GayLib s'émouvront-il de ces propos ?

Dans l'entourage de Jean-François Copé, joint par Le Monde.fr, on assure que le secrétaire général de l'UMP ne "cautionnerait naturellement pas de tels propos, s'ils étaient avérés". Pour autant, Jean-François Copé, rappelle-t-on, s'est parfois opposé au principe de l'exclusion du parti : il s'est notamment prononcé contre des sanctions envers le député Christian Vanneste, après ses propos en faveur d'alliances entre l'UMP et le Front national.

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

__________________________________________________________________________________________________________________________________

PageRank Actuel

https://annuaire.laposte.fr/associations/equality-52445471700025/

<a href= »http://www.guide-gay.com » title="Guide Gay" target= »_blank »>Guide Gay</a>

Google+

Annuaire Tchat

Annuaire Association

Annuaire Webradio

Annuaire pour webmaster - Tchat

Annuaire liens durs - Rencontres

Referencement gratuit - formation java j2ee lyon - avis sur archos - activité pour enfants
visitez maupiti l authentique - photographe mariage toulouse - chien de terre neuve - tchatche

 

 CopyrightFrance.com